Sonerien An Oriant

Le bagad à New-York, c’était immense !

17264411_1195282853924772_7082505442337129145_n

Le bagad sur Times Square (photo Valérie Auffret)

Yes we did ! Après une incroyable semaine au cœur de la « grosse pomme », les 50 musiciens du bagad ont finalement regagné leur village lorientais dimanche 19 mars. Récit d’une belle aventure collective qui restera dans les mémoires du groupe.

S’il ne fallait retenir qu’une image du périple de SAO Outre-Atlantique, ce pourrait être celle de ce défilé improvisé à Times Square, au milieu des congères et sous les yeux médusés des passants du « Crossroads of the world ». Le point d’orgue d’une semaine épique, qui avait débuté par une grosse frayeur, du petit nom de … Stella (Oui oui, Stella tout court, on vous voit venir…). La dépression polaire a tout juste laissé le temps au vol Air BZH d’atterrir à JFK avant de frapper la côte Est des Etats-Unis avec une vigueur exceptionnelle et inégalée. Administrations et routes fermées, habitants consignés à domicile… c’est une métropole prise dans un épais manteau neigeux que les sonneurs ont trouvé à leur réveil mardi 14 mars. Pas suffisant pour impressionner nos rugueux Lorientais, rompus aux coups de tabac bretons, mobilisés pour une courageuse expédition dans le blizzard de Central Park.

Pas de repos pour les braves, au secours d'un taxi new-yorkais. Photo : Déborah Coeffier.

Pas de repos pour les braves, au secours d’un taxi new-yorkais. Photo : Déborah Coeffier.

Sur le pont de Brooklyn Photo Déborah Coeffier

Sur le pont de Brooklyn. Photo Déborah Coeffier

A peine le temps de prendre la température (glacée, on vous dit) avant le premier grand rendez-vous du séjour, un fest-noz au Highline Ballroom, dans le Bas-Manhattan (c’est plus exotique que le Bas Pont-Scorff, on vous l’accorde). L’affiche concoctée par le grand chef d’orchestre du Festival interceltique, Lisardo Lombardia, avait de quoi faire frémir, de plaisir cette fois, avec le célèbre groupe américano-irlandais Solas et l’excellente banda Gaites Llacin, au répertoire plein de spleen. Une soirée plus que réussie, organisée de main de maître grâce à l’aide précieuse de l’association des Bretons de New-York.

Le bagad a ouvert la soirée. Photo : BZH NY

Le bagad a ouvert la soirée. Photo : Olivier Balavoine BZH NY

Le temps d’avaler quelques heures de sommeil (et d’agréables rafraîchissements, on l’avoue), le programme pouvait enchaîner, dès le mercredi matin, par une démonstration à l’école internationale de New-York. Une présentation impeccablement préparée par Christophe Le Govic, penn-soner, professeur des écoles dans le civil et incarnation vivante du célèbre référentiel bondissant au sein du bagad. L’occasion de faire découvrir aux petits New-Yorkais quelques airs choisis du vaste répertoire traditionnel breton (bon, d’accord, surtout du kas a barh, on se refait pas, hein). Une expérience d’ailleurs renouvelée dès le lendemain auprès des maternelles du même établissement, et des plus grands du lycée français.

Christophe Le Govic présente le bagad aux enfants de l'école internationale. Photo : Déborah Coeffier

Christophe Le Govic présente le bagad aux enfants de l’école internationale. Photo : Déborah Coeffier

Quand deux générations se rencontrent... Photo : Déborah Coeffier

Quand les générations se rencontrent… Photo : Déborah Coeffier

Au menu de la semaine, le bagad a également rendu visite à plusieurs entrepreneurs bretons installés aux Etats-Unis. SAO remercie ainsi le caviste « Le Du’s Wine » (on retiendra notamment une prestation héroïque au milieu des amphores de bourgogne et de cabernets australiens), le restaurant « L’aile ou la cuisse » et le restaurant « Le tout va bien » pour leur accueil chaleureux.

Mais l’objectif principal du voyage, à l’origine même du projet, c’était bien la fameuse parade de la Saint-Patrick, qui représente sans conteste l’événement majeur de l’année pour les Irlandais de New-York. Dans une ville libérée des glaces en moins de deux jours au terme d’un impressionnant ballet de déneigeuses, la célèbre 5ème avenue était passée du blanc au vert (jusqu’en haut des gratte-ciels, mis aux couleurs du trèfle pour l’occasion). Le départ du défilé était prévu au pied de Grand Central Terminal, l’occasion d’une photo souvenir dans le hall de l’une des plus grandes gares au monde.

Photo Déborah Coeffier

Photo Déborah Coeffier

Au pied des buildings, dans l’effervescence des préparatifs, il fallait être solide (ou suréquipé en Damart, on ne dénoncera personne pour cette faute de goût, promis) dans un vent glacial particulièrement redoutable pour nos costumes peu adaptés à ces latitudes. Rien ne pouvait cependant entamer la bonne humeur générale.

Un accord glacé ! Photo : Déborah Coeffier

Un accord glacé ! Photo : Déborah Coeffier

Le groupe au départ de la parade. Photo : Déborah Coeffier

Soudain, le grand départ. Un instant magique lorsque la perspective se dégage enfin sur la mythique skyline, dominée par l’immense Liberty Tower. Et le groupe d’entonner la marche composée pour l’occasion par Christophe Le Govic, »War hent ar c’hôrnog ». Le début de deux heures de défilé sur le bitume de la prestigieuse artère américaine. On retiendra les acclamations du public enthousiaste, le passage sous l’église Saint-Patrick ou dans un autre registre la Tour Trump (quelqu’un a fait une fausse note ?).

Photo : Déborah Coeffier

Photo : Déborah Coeffier

Photo Olivier Balavoine BZH NY

A l’arrivée, tout au bout de Central Park, dans l’Upper East Side, beaucoup d’émotion pour les sonneurs et batteurs du groupe ainsi que pour les cadres de l’association qui ont tant donné pour que ce formidable projet puisse voir le jour, en particulier le président de SAO Bertrand Le Cam, le penn-bagad Christophe Le Govic et le trésorier de l’association Gilles Rabé.

Photo BZH NY

Olivier Balavoine BZH NY

Retrouvez plus de photos et vidéos sur notre page facebook :

https://www.facebook.com/bagadlorient/?hc_ref=PAGES_TIMELINE

et la presse parle de nous ! :

http://www.ouest-france.fr/culture/musiques/video-le-bagad-de-lorient-l-assaut-de-la-5e-avenue-new-york-4867947

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/direct-parade-saint-patrick-debute-long-5e-avenue-new-york-1216701.html

http://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/le-bagad-de-lorient-parade-sur-la-5e-avenue-18-03-2017-11439348.php

http://www.bretagne-actuelle.com/le-bagad-de-an-oriant-sur-la-5e-avenue/scene-arts/festival/1507-5-39

https://www.francebleu.fr/infos/insolite/dans-le-buzz-le-train-de-la-presidentielle-saint-malo-la-video-de-tristan-lucas-et-le-bagad-de-lorient-new-york-1489990476

http://www.hitwest.com/news/le-festival-interceltique-de-lorient-a-new-york-cette-semaine-22847

https://frenchmorning.com/gout-de-festival-interceltique-de-lorient-a-new-york/

Sonerien An Oriant tient à remercier :

L’ensemble de ses partenaires (la Ville de Lorient, le Festival interceltique de Lorient, le député Gwendal Rouillard, Lorient agglomération, le Conseil régional de Bretagne, le Conseil départemental du Morbihan, la Taverne du Roi Morvan, la société Novagraaf technologies).

Les membres de la délégation officielle présents pour l’occasion : Norbert Métairie, Maire de Lorient, Jean-Paul Solaro, adjoint au maire en charge de la coopération internationale, Guy Gestin, président du Festival interceltique de Lorient, Bruno Jaouën, vice-président du Fil, Lisardo Lombardia, directeur du Fil.

Breizh amerika et les Bretons de New York.

Nos fidèles compagnons de route et amis Écossais : Katy Scott, Ali Harling, Craig Ward, Paul Walker, Teresa Walker

La plus Bretonne des Écossaises Céline Boisson, et ses précieuses compétences d’interprète.

Déborah Coeffier pour sa couverture photo et réseaux sociaux de l’événement.

Toutes celles et ceux qui ont contribué financièrement au projet via la campagne de financement participatif !

Tags: , , , , ,

Sorry, the comment form is closed at this time.

Bagad, Bagadig, Bagadigan et Plijadur en pays de Lorient